Migration secrètes – Papillon Belle Dame

Migration secrètes – Papillon Belle Dame

Le papillon Vanesse du Chardon, communément appellé la Belle Dame, est un papillon très courant en Europe au printemps et en été. Très courant mais pourtant exceptionnel!

Pesant juste un quart de gramme, il n’hésite pas à s’engager dans une migration de plusieurs milliers de kilomètres. Muni d’un cerveau pas plus gros qu’une tête d’épingle, il s’oriente sans coup férir. Et les scientifiques ne découvrent qu’aujourd’hui toute l’ampleur de son voyage.

Passant l’hiver en Afrique du Nord, les Belles-Dames en sont chassées au printemps par la remontée de températures et par une petite guèpe parasite. Elles vont alors entamer une gigantesque migration qui va les conduire jusqu’aux abords du Cercle Polaire.

Pendant tout leur voyage, les belle-Dames ne suivront qu’un seul guide, le Soleil, qui leur donnera la direction du Nord au printemps, du Sud à l’automne.

Leur allié précieux sera le vent, qu’elles iront chercher à différentes altitudes jusqu’à trouver le courant favorable qui les emmènera plus au Nord.

Cette migration aller se déroulera sur près de quatre mois, bien plus que la durée de vie papillon adulte. Avec la migration des Belles-Dames, nous avons un exemple surprenant de migration trans-générationnelle.

La première génération de papillons va débuter la migration, puis se reproduire en route et laisser la place à ses descendants. Ces jeunes papillons prendront alors à leur tour la route du Nord, attirés par les jours de plus en plus longs en Europe du Nord en été.

Leur migration retour est longtemps restée un mystère complet pour les scientifiques. Personne n’avait jamais vu de Belles-Dames s’engager dans le chemin inverse en automne, pour rejoindre l’Afrique du Nord. Et cette absence d’observation avait même conduit certains chercheurs à penser que les papillons arrivés au terme de leur migration vers l’Europe du Nord en été y mourraient là en automne, surpris par le froid.

La conception et le développement des radars entomologiques ont montré qu’il n’en était rien en réalité.

Et l’utilisation de ces radars a montré que ces papillons migrateurs revenaient bien vers le Sahel à l’automne. Par millions, mais entre quatre et cinq cent mètres d’altitude, totalement invisibles à l’observateur situé au niveau du sol.

Le voile se lève sur les mystères de ce voyageur au très long cours. Un papillon engagé dans l’une des plus longues migrations d’insectes jamais recensée.

Partner(s) : Curiosity Stream, Ushuaïa TV, du CNC, et du programme Europe Creative de l'Union Européenne.

Broadcaster(s) : ARTE, RTBF, Curiosity Stream

Director(s) : Benoit Demarle

Year : 2019

Duration : 43 minutes